Comprendre l’abattement fiscal en France

L’abattement fiscal est une réduction accordée par l’administration fiscale, qui permet de diminuer le montant d’impôts à payer en abaissant la base d’imposition. Dans cet article nous verrons les différents types d’abattements existants et leurs modalités d’application afin d’être exonéré d’impôts.



Types d’abattement fiscal

Il existe plusieurs types d’abattement fiscal. Les principaux sont :

  • L’abattement général : s’applique sur l’ensemble des revenus du foyer.
  • L’abattement spécifique : concerne un type de revenu ou une situation particulière.
  • L’abattement pourcentage : calculé en fonction d’un pourcentage prédéfini des revenus.
  • L’abattement forfaitaire : correspond à une somme fixe déduite des revenus.

Dans certaines situations, il est possible que ces abattements soient cumulables, selon les conditions établies par l’administration fiscale.



Abattement général et spécifique

Abattement général sur le revenu

L’abattement général peut s’appliquer sur différents types de revenus, tels que les salaires, pensions de retraite, allocations chômage, et revenus fonciers. Cet abattement permet de réduire la base d’imposition et donc le montant des impôts à payer.

Les contribuables disposant de revenus professionnels bénéficient, par exemple, d’un abattement pour frais professionnels. Ce dernier est calculé en fonction des dépenses professionnelles réellement engagées ou, sur option, en appliquant un pourcentage forfaitaire aux revenus (10% pour les salariés).

Abattements spécifiques pour certaines situations particulières

  • Personnes âgées ou handicapées : l’abattement fiscal dépend de leur situation et du niveau de leurs revenus. Des abattements supplémentaires sont également accordés si la personne vit seule ou avec une personne à charge.
  • Invalidité : les pensions d’invalidité sont soumises à un abattement spécifique, qui varie selon le degré d’invalidité et le type de pension.
  • Parents séparés : un parent ayant la garde exclusive d’un enfant peut bénéficier d’un abattement spécifique dans le cadre du calcul de l’aide au logement familiale.



Abattements pour les investisseurs

Immobiliers locatifs défiscalisants

Plusieurs dispositifs accorde un abattement fiscal aux investisseurs dans le but de soutenir la construction ou la rénovation de biens immobiliers destinés à la location. Parmi les plus connus :

  • Dispositif PINEL : jusqu’à 21% d’abattement sur le montant investi.
  • Dispositif MALRAUX : jusqu’à 30% d’abattement sur le montant des travaux réalisés.

Investissement en capital dans les PME

En investissant dans le capital de certaines PME éligibles, vous pouvez également bénéficier d’un abattement fiscal :

  • Réduction d’impôt sur le revenu de 18% du montant investi.
  • Exonération de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) pour les investissements réalisés.



Abattement fiscal et plus-value immobilière

Lors de la vente d’un bien immobilier, une plus-value peut être réalisée. Celle-ci est soumise à l’impôt sur le revenu ainsi qu’aux prélèvements sociaux. Toutefois, un système d’abattement spécifique existe permettant d’exonérer la plus-value sous certaines conditions.

  • Abattement pour durée de détention : plus le bien immobilier est détenu longtemps, plus l’abattement s’accroît, atteignant jusqu’à 100% après 22 ans de détention pour l’impôt sur le revenu et après 30 ans pour les prélèvements sociaux.
  • Exonération totale sous conditions : si le bien vendu constitue la résidence principale du vendeur, la plus-value est totalement exonérée.



Comment calculer l’abattement fiscal ?

Pour calculer l’abattement fiscal dont vous pouvez bénéficier, il faut :

  1. Déterminer si vous êtes éligible à un ou plusieurs abattements en fonction de votre situation personnelle et des revenus concernés.
  2. Se renseigner sur les modalités d’application des abattements (pourcentage, montant fixe, conditions de cumul).
  3. Appliquer l’abattement selon les règles en vigueur pour obtenir le montant de la base imposable réduite.

Attention, certaines réductions fiscales peuvent être soumises à des plafonds. Il est donc essentiel de se renseigner sur les conditions d’accès aux différents types d’abattements.